Professeurs de français

Binevenue sur votre forum : Professeurs de Français
Professeurs de français

un forum pour l'entraide pédagogique

> Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. [Benjamin Franklin]
> On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu'ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre. [Galilée]
Le premier instrument du génie d'un peuple, c'est sa langue. [Stendhal]
"Lire, c'est voyager ; voyager, c'est lire." [Victor Hugo]

Derniers sujets

» Présentation de Mini-tic
Dim 6 Mai - 16:58 par Mini-tic

» Problème de dénomination
Ven 27 Jan - 14:00 par Caroline.P.

» Comment enseigner la grammaire au collège ?
Ven 27 Jan - 13:52 par Caroline.P.

» Gestion de la classe
Ven 27 Jan - 13:47 par Noémie

» Questions sur la mutation
Ven 27 Jan - 13:34 par Noémie

» Besoin d'aide des profs de francais
Sam 31 Déc - 15:13 par madamelajeune

» Principaux droits des enseignants
Jeu 10 Nov - 23:07 par Djemy02

» Djemy présentation.
Jeu 10 Nov - 22:33 par Djemy02

» besoin d'un avis
Jeu 29 Sep - 12:41 par ilhem

Partenaires

Forum gratuit


Tchat Blablaland



    Différentes méthodes d'enseignement

    Partagez
    avatar
    Djerrah-Admin
    Admin

    Messages : 67
    Réputation : 6
    Date d'inscription : 13/06/2009
    Age : 34
    Localisation : Tipaza

    Feuille de personnage
    Fiche personnelle:
    100/100  (100/100)

    Différentes méthodes d'enseignement

    Message par Djerrah-Admin le Jeu 12 Nov - 16:48

    Approche communicative :
    Vers le début des années 70, en réaction contre la méthodologie audio-orale et la première génération des méthodes audiovisuelles, on voit émerger une méthodologie de la communication, appelée rapidement « approche communicative ». L’analyse des besoins des apprenants détermine le contenu du cours. Les habiletés à acquérir en fonction de ces besoins sont répertoriées puis travaillées en contexte, en situation, en prenant en compte tous les aspects qui y sont liés : linguistique, extralinguistique et contextuel. On cherche à faire acquérir à l’apprenant une compétence linguistique mais aussi communicative, d’où la prédominance des savoirs mais aussi et surtout des savoir-faire.
    [/b][b]Approche fonctionnelle
    :
    Cette approche cherche grâce à une analyse des besoins chez l’apprenant à connaître les notions (notions de localisation dans l’espace, le temps…) et les fonctions (langagières) qui seront les plus nécessaires à l’apprenant.


    Méthodolgogie audio-orale :

    Ensemble de principes méthodologiques qui ont trouvé leur expression la plus nette à partir de 1950 aux Etats-Unis et de 1960 en France, et qui s’appuient explicitement sur une théorie linguistique : le distributionnalisme post-Bloomfieldien et une théorie de l’apprentissage : celle du psychologue Skinner.
    La méthode audio-orale se présente comme une réaction contre le flou linguistique des méthodes directes. Comme celles-ci, elle accorde la priorité à la langue orale, mais elle privilégie la notion de « modèle » à imiter, dans des exercices dits « structuraux », travaillés au laboratoire de langues. Chaque exercice présente un patron de phrase ou « pattern ». Des stimuli verbaux déclenchent la réutilisation du patron, avec utilisation des éléments fournis par ces stimuli ou amorces. Cette technique appelée « pattern drill » s’appuie sur une progression par « étapes minimales », inspirée des principes de l’enseignement programmé. Certains tenants de cette méthode contestèrent la pertinence du dialogue comme mode de présentation des éléments linguistiques, craignant que les nécessités de l’échange n’aillent à l’encontre d’une progression rigoureusement graduée.


    Méthodologie structuro globale audio-visuelle :

    Ensemble d’hypothèses méthodologiques qui ont trouvé leur expression, en France en particulier, avec les travaux des équipes de Zagreb et de Saint Cloud, à partir des années 1950. Ces hypothèses, ensuite diversifiées et adaptées par d’autres méthodologues, s’appuient sur les considérations, les choix et les principes suivants.
    Au plan méthodologique :
     choix d’une langue contemporaine et délimitation de la matière à enseigner en fonction des impératifs de la communication,
     présentation graduelle des divers usages sociolinguistiques, priorité - non primauté - étant donnée à l’oral,
     importance accordée à la situation et au contexte dans lesquels apparaissent les formes linguistiques ; au locuteur et aux relations qu’il entretient avec la situation, l’interlocuteur et son propre message ;
     établissement d’une progression fondée sur les caractères structuraux de la langue enseignée, mais visant plus à dégager des paliers successifs dans les possibilités de communication qu’à parcourir au plus vite l’ensemble des règles du système.
    Sur le plan pédagogique :
     refus de la traduction interlinguale (passage par la langue maternelle) comme moyen d’accès au sens (même si on ne néglige pas la vertu stylistique et analytique de la traduction) ;
     primauté donnée à l’éducation de la perception auditive, à une mise en situation génératrice de comportement verbal, à la transposition de plus en plus libre ;
     accent mis sur une communication véritable (dans la présentation des dialogues, textes et documents, aussi bien que dans les exercices et activités de la classe).
    Sur le plan technique
     utilisation de l’image comme point de départ possible de la compréhension, comme simulacre d’une certaine réalité culturelle ;
     utilisation de l’enregistrement sonore comme modèle acoustique invariant et comme présence d’une réalité linguistique étrangère qui n’est pas seulement apportée par le maître ;
     utilisation combinée de l’image et du son comme instruments d’une représentation audio-visuelle qui simule un acte de communication et permet d’en provoquer de nouveaux.


    Méthodologie directe :

    Ensemble de procédés d'enseignement des langues étrangères qui s'est constitué, au début du siècle, en relation avec l'évolution des théories éducatives (cf. méthode active). La méthode directe réagit contre les conceptions traditionnelles qui faisaient de l'enseignement des langues une discipline visant à développer les capacités d'analyse et à accumuler les connaissances de vocabulaire et de grammaire, grâce à des pratiques pédagogiques comme la traduction et l'apprentissage de règles théoriques, avec l'accès aux textes littéraires et à la "culture" comme objectifs essentiels.
    Elle met l'accent sur l'expression orale et le recours immédiat et constant à la langue étrangère (le "bain linguistique"). Le professeur évite de faire appel à la traduction, suscite une activité de découverte chez l'élève en présentant la nomenclature étrangère à partir des objets réels ou figurés. Le dialogue est souvent de type pédagogique, c'est-à-dire à sens unique, (question du professeur - réponse de l'élève) et la "performance" de l'élève est un moyen de vérification de ses connaissances. Dans cette méthodologie, le rôle du professeur est primordial, puisqu'il a la charge d'introduire dans la classe tous les éléments nécessaires à la compréhension des faits de langue. La méthode directe donne une grande importance à l'acquisition du vocabulaire et fait volontiers usage du centre d'intérêt. Elle n'a pas prêté assez attention à la spécificité de la langue par rapport aux autres matières d'enseignement et la révolution pédagogique qu'elle a introduit n'est pas fondée sur une révision sérieuse des postulats linguistiques et méthodologiques. Il n'en reste pas moins que la méthode directe a posé les premiers jalons d'une évolution qui n'a cessé de se préciser à travers les apports de la méthode audio-orale et de la méthode audio-visuelle.


    Méthodologie traditionnelle ou méthode Grammaire/ traduction : Décalque de l'expression anglaise : "grammar/ translation method".

    Cette méthodologie, directement inspirée de l'enseignement du latin, a été dominante du milieu du XIXe siècle jusqu'au XXe (années 40/ 50), avec des cas de survivances actuelles. Elle vise la maîtrise de l'écrit littéraire. L'acquisition de la langue se fait par un enseignement de la grammaire, par la pratique d'exercices de thèmes/ versions et par l'explication de textes littéraires. La langue n'est pas enseignée dans le but de communiquer, mais plus comme discipline intellectuelle.

      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 3:48